• monsieur toutmoncinema

monsieur toutmoncinema #19 les choses de la vie ... l'accident


Les choses de la vie (1970) - La scène de l'accident

Claude Sautet - Michel Piccoli


Une Alfa Romeo Giulietta Sprint lancée à vive allure sur une route de campagne au petit matin ...

Pierre est au volant. Il a roulé une bonne partie de la nuit.

Il a beaucoup fumé (comme à son habitude). Beaucoup réfléchi aussi. Aux choses de la vie, de sa vie.

Catherine son épouse (dont il est séparé). Son fils Bertrand. L'île de Ré, le bateau ...

Et puis surtout Hélène, la belle Hélène (incarnée par Romy Schneider) qui partage sa vie aujourd'hui.


Des choses belles, douces, mais parfois aussi brutales, stupides comme cet accident ... qui tombe au mauvais moment (comme toujours)

Et cette lettre ... qui n'a plus lieu d'être, mais qu'il a gardé dans la poche de sa veste.


La suite, c'est tout l'art de Claude Sautet de mettre en images des gens comme nous à qui il arrive des choses de la vie. La beauté des mots de Jean-Loup Dabadie et cette présence, qui crève l'écran ... celle de Michel Piccoli.



#monsieurtoutmoncinema #LesChosesDeLaVie #Accident #ClaudeSautet #MichelPiccoli #JeanLoupDabadie


Pour aller plus loin :


Avec "Les Choses de la vie", Claude Sautet inaugure son cycle de portraits intimistes contemporains qui vont devenir sa marque de fabrique et constituer sa renommée. Suivront, entre autres, "Max et les ferrailleurs", "César et Rosalie", "Vincent, François, Paul ... et les autres".


Le tournage de la scène de l'accident dura dix jours sous la coordination du cascadeur Gérard Streiff.


"L’accident réduisant à néant la Giulietta Sprint et son passager occupe le début du tournage, au printemps 1969. C’est près de Thoiry, en région parisienne, que Sautet plante la scène pendant deux semaines. Il demande aux Ponts et Chaussées de lui construire un tronçon de route servant de décor à l’accident, puis installe de faux pommiers, dont les feuilles sont repeintes tous les matins, dans un champ de maïs. La voiture arrive à 65 km/heure au carrefour où elle doit percuter la bétaillère conduite par Boby Lapointe. « Cet accident, dira Sautet, il m’a fallu l’imaginer seconde après seconde. Comment passer de la vitesse normale à l’image fixe, et du ralenti à la relation qu’en font les témoins ? Ce mélange des temps était très périlleux. Nous avons filmé à trois caméras, sous des angles différents. » Bon conducteur, Piccoli tient le volant sur nombre des soixante-six plans de la séquence, à l’exception des plus dangereux. Il est alors remplacé par le cascadeur Gérard Streiff. Pour les gros plans sur l’acteur, lors du double tonneau, Sautet utilise une moitié de voiture cerclée, accrochant papier et cigarette au plafond par des fils de nylon pour rendre crédible le mouvement des objets lors du ralenti.

Ces alternances de rythme, qui occuperont longuement la monteuse Jacqueline Thiédot, sont voulus par le cinéaste qui parle de « chorégraphie » et de « valse lente menant à la mort », l’accident à vitesse normale n’étant montré que lors d’une séquence de quatre secondes. Mais dans la scène qui précède le choc, Sautet use d’effets pareillement sophistiqués. Une voiture travelling précède ainsi celle de Pierre et, gagnant de la vitesse avec un zoom caméra pour se détacher de l’Alfa Roméo, nous emmène, tel un témoin prenant de l’avance, à l’intersection fatale. Sautet tourne à 24, 18, 15 puis 12 images seconde."

( Première - Les Choses de la vie : Découvrez la création de ce chef-d'œuvre de Claude Sautet )


La chanson d'Hélène - interprétée par Romy Schneider et Michel Piccoli

BO du film "Les choses de la vie" composée par Philippe Sarde - Paroles de Jean-Loup Dabadie


"Les choses de la vie", c'est aussi sa BO signée Philippe Sarde. Et une chanson gravée à jamais de les mémoires ... la chanson d'Hélène. Les voix de Romy Schneider et Michel Piccoli posées sur les mots de Jean-Loup Dabadie.



Pour la séance d'écoute de rattrapage c'est par-là :