• monsieur toutmoncinema

monsieur toutmoncinema #18 quand nos infirmières crèvent l'écran


L'infirmière a toujours occupé une place à part dans nos coeurs et l'imaginaire. Et le cinéma le lui a toujours rendu ... Pur objet de fantasme des films roses (et pour adultes) - que nous passerons sous silence ici - l'infirmière a surtout inspiré quelques incontournables du 7ème Art.



L'Adieu aux Armes (1932)

Franck Borzage - Gary Cooper, Helen Hayes


Et quoi de plus romantique pour commencer ce petit tour d'horizon que l'adieu aux armes qui à l'époque fit frémir nos censeurs du fameux code Hayes.

L'histoire d'amour d'un lieutenant ambulancier et d'une infirmière sur le front de la Grande Guerre. L'histoire surtout d'un amour plus fort que la guerre, de sentiments passant avant le sens du devoir. Toute la puissance de la plume d'Hemingway ... et la sensibilité de la caméra de Franck Borzage pour le premier rôle romantique du beau Gary Cooper.


(pour aller plus loin : le choix du cinéphile par Télérama)



Johnny got his gun (Johnny s'en va-t-en guerre - 1971)

Dalton Trumbo - Timothy Bottoms, Diane Varsi


L'infirmière comme dernier lien avec le monde, dernier contact avec la vie. C'est ce qu'a sublimé Dalton Trumbo dans son "Johnny got his gun" (Johnny s'en va-t-en guerre). L'histoire de Joe, Joe Bonham. Un mutilé de guerre que la médecine maintient en vie, coûte que coûte. L'histoire d'une vie qui ne tient plus qu'à un fil ... celui du coeur, de gestes simples, presque anodins et pourtant si essentiels, si vitaux ... comme dessiner de ses doigts sur un buste ces quelques lettres : merry christmas !



Vol au-dessus d'un nid de coucou (1975) - L'infirmière Ratched

Miloš Forman - Louise Fletcher, Jack Nicholson


Mais l'infirmière au cinéma n'est pas toujours aussi prévenante et gentille, que dans la vraie vie. Et il en est une que tout cinéphile n'a pu oublier ... (pouvant même adorer la détester) ... l'infirmière en chef Mildred Ratched dans "Vol au-dessus d'un nid de coucou". Ici l'infirmière devient symbole d'autoritarisme, de répression auquel va se heurter un homme, McMurphy. Et la question sous-jacente, posée pas son réalisateur : "À quel moment un individu qui met en cause l’autorité cesse-t-il d’être un héros et devient-il un fou ? Et vice versa, ou les deux à la fois ?"



Misery (1990)

Rob Reiner - Betty Bates, James Caan


Il peut aussi qu'une infirmière fascinée plus que de raison par son patient finisse par en perdre tout sens de sa mission, comme dans l'inoubliable "Misery".

Ou quand la fan mania se mêle du destin d'une oeuvre littéraire. Une mise en abime traumatisante ... les soins prodigués par notre infirmière (magistralement interprétée par Betty Bates) basculant tout simplement en torture. Les compresses cédant leur place à une masse pour mieux briser les chevilles de son protégé ...



Parle avec elle (2002)

Pedro Almodovar - Javier Cámara, Leonor Watling


Quand l'infirmière est un homme ... un infirmier ... cela peut donner le beau et troublant "Parle avec elle" de Pedro Almodovar.

L'histoire de Benigno et Alicia ... L'histoire d'une passion, d'un amour impossible. Et d'un acte impensable, impardonnable.



Intouchables (2011)

Olivier Nakache et Éric Toledano - François Cluzet, Omar Sy


Et quand c'est un infirmier malgré lui ... un auxiliaire de vie à domicile, un intouchable parmi les "Intouchables" on a la belle rencontre de Driss avec Philippe, riche aristocrate devenu tétraplégique suite à un accident. Et cette volonté de vie qui l'emporte sur tout, à la vitesse d'une Maserati lancée sur les quais de Seine ... les joies simples, essentielles, vitales d'une poussée d'adrénaline. Une thérapie. La thérapie, histoire de se sentir toujours vivant ... ?



Amour (2012)

Michael Haneke - Emmanuelle Riva, Jean-Louis Trintignant


Il est enfin des moments de vie où l'infirmière n'est pas, n'est plus la bienvenue ... à la maison.

Des moments où seul compte de préserver le peu de temps qu'il reste du temps d'avant. D'avant la vieillesse, d'avant la fin. Juste préserver ce temps où l'amour d'être deux est plus fort que tout.

Cet "Amour", c'est celui de Georges pour Anne, de Anne pour Georges - magistralement porté à l'écran par Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva sous l'oeil de Michael Haneke.



Pour tous ces moments inoubliables, merci. Merci à vous, infirmières, infirmiers pour tout ce que vous nous donnez. Dans la vraie vie ou sur grand écran, vous êtes dans nos coeurs.


#Podcast #MonsieurToutmoncinema #Infirmières #Infirmiers



Pour la séance d'écoute de rattrapage, c'est par-là :