• monsieur toutmoncinema

monsieur toutmoncinema - Tu aimes les films sur les gladiateurs ? (Y a-t-il un pilote dans l'avion)


#LaRépliqueQuiClaque revient sur l'incontournable scène du cockpit dans le film "Y a-t-il un pilote dans l'avion ?" du collectif ZAZ ...



Le collectif ZAZ pour Zucker Abrahams Zucker, parce que chez les Zucker il y a deux frères (David et Jerry), a révolutionné la comédie américaine des années 80 en se lançant avec succès dans ce cinéma dit parodique de films à succès.


Et parmi ces parodies, l'excellentissime "Y a-t-il un pilote dans l'avion ?" reste pour beaucoup d'entre nous un incontournable, que dis-je un cultissisme de ce prolifique collectif ...

Et rien de mieux, pour s'en convaincre, que de revenir sur la rencontre - lors de sa visite dans le cockpit de l'avion - entre le jeune Joey et le Commandant Clarence Oveur (interprété par un Peter Graves pour le moins détonnant).


Un moment de cinéma totalement politiquement incorrect, et pourtant ... tellement bon !

Tout l'humour déjanté de nos trois trublions du collectif ZAZ pour qui aucune mission n'est ... impossible.



Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (1980) - "Tu aimes les films sur les gladiateurs ?"

David et Jerry Zucker, Jim Abrahams - Peter Graves, Franck Ashmore, Julie Hagerty ...


Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Airplane!), est une comédie américaine sortie en 1980 et réalisée par les frères Zucker (David Zucker et Jerry Zucker) et Jim Abrahams au sein du collectif ZAZ.


Le vol 209, à destination de Chicago n'est pas vraiment un vol ordinaire. Tous les membres de l'équipage étant victimes d'un empoisonnement alimentaire, il faut vite trouver un pilote de dépannage parmi les passagers. Elaine supplie son ex-ami, un ancien pilote de chasse de prendre les commandes de l'avion.



Œuvres parodiées et clins d’œils (source Wikipedia)

Le film est principalement une parodie des films À l'heure zéro (1957) et Airport (1970). On y retrouve aussi les mêmes scènes et répliques que dans le roman 714 appelle Vancouver2.

On peut ainsi identifier les parodies suivantes :

À l'heure zéro (1957) : dans ce film, le héros s'appelle également Ted Stryker et sa femme Elaine. Stryker est traumatisé d'avoir causé la mort de ses compagnons de guerre. Il rejoint Elaine dans un avion où la plupart des passagers et de l'équipage tombent malades après avoir mangé du poisson. Finalement, il prend les commandes de l'appareil et sauve tout le monde, retrouvant l'amour d'Elaine. On voit aussi le petit garçon qui se rend à la cabine de pilotage, le chef de la tour de contrôle qui devrait arrêter de fumer, etc.

Les Dents de la mer (1975) : dès le début du film, la musique des Dents de la mer se fait entendre, puis on voit la dérive d'un avion percer les nuages (comme un aileron de requin fendant la surface de l'eau) avant de filer vers le spectateur.

0:11 : Depuis ton départ (1941) : un jeune militaire s'apprête à embarquer, embrassant une dernière fois sa fiancée. Le chef (de gare ?) vient le presser, puis l'avion décolle dans un bruit de train à vapeur, pendant que la fiancée court sur le tarmac en renversant les pylônes.

0:18 : La Fièvre du samedi soir (1977) : Ted se souvient de sa première rencontre avec Elaine, au Magumba Bar. Ce soir-là, il avait dansé comme un dieu au son de Staying Alive des Bee Gees.

0:21 : Crash Landing (en) (1958) : le jeune Joey vient proposer un café à sa camarade qui l'invite à ses côtés. Elle aime le café noir, « … comme [s]es hommes », une chute qui ne figurait pas dans Crash Landing.

0:22 : Tant qu'il y aura des hommes (1953) : Elaine se souvient de ce beau jour sur la plage où Ted lui avait annoncé qu'il était appelé au combat. Ce passage a également de fortes similitudes avec le film Grease (1978), les amoureux courant sur la plage sur une musique romantique.

0:30 : 747 en péril (1974) : l’hôtesse de l'air Randy joue de la guitare pour distraire la petite Lisa, en attente d'une transplantation cardiaque.

0:56 : Pinocchio (1940) : lorsque le docteur Rumack explique aux passagers que tout va bien, son nez s'allonge de plus en plus, montrant ainsi qu'il raconte des histoires.

1:06 : Knute Rockne, All American (1940) : alors que Ted perd courage et lâche les commandes de l'avion, le docteur Rumack réussit à le motiver à nouveau en lui sortant la tirade de Knute Rockne (« les chances étaient contre nous là-haut, mais on y est allés… »), avec quelques adaptations.

1:16 : Le Magicien d'Oz (1939) : alors que l'avion a bien du mal à atterrir sur la piste, Johnny continue à faire le guignol dans la tour de contrôle en se prenant pour Dorothy : « Tante Em, Oncle Henry ! Ça tournoie ! »

Le film fait également des mentions humoristiques à d'autres œuvres :

0:35 : Midnight Express (1978) : quand le commandant Oveur demande à Joey s'il a déjà visité une prison turque.

Quand Ted est pris de panique aux commandes de l'avion, on voit des vidéos d'archives sur des essais des premiers inventeurs de l'avion et de l'hélicoptère, essais loin d'être encore au point…

À l'inverse, Y a-t-il un pilote dans l'avion ? a été parodié dans le film Scary Movie 3. On peut y voir Leslie Nielsen ouvrir une porte et dire, exactement comme le docteur Rumack dans Y a-t-il un pilote dans l'avion ? : « I just want to wish you both good luck. We're all counting on you3. » (Littéralement : « Je voulais juste vous souhaiter bonne chance, à tous les deux. Nous comptons tous sur vous ! » — dans la version française du film : « Encore merci et bonne chance, nous sommes avec vous. »)



#YATILUnPiloteDansLAvion #ZAZ #PeterGraves



Pour la séance (d'écoute) de rattrapage du podcast de "monsieur toutmoncinema", c'est ici que ça se passe :