• monsieur toutmoncinéma

Il est l'or ... Monseignor (La Folie des grandeurs)


#LaRépliqueQuiClaque revient sur les rimes en or d'un petit joyau du cinéma français ... "La Folie des grandeurs"



Des rimes en or pour une folie signée Gérard Oury.

Avec au casting - toujours et encore lui - dans le rôle de Don Salluste : notre Louis de Funès (national) face cette fois-ci à un Yves Montand des plus truculent.

Et pour toile de fond, un classique des classiques de la littérature française, le "Ruy Blas" de Victor Hugo !


"La folie des grandeurs" ... c'est le triplé gagnant de Gérard Oury dans la comédie populaire à succès, doublé d'une incursion réussie de Michel Polnareff pour la bande originale de film.


Et dire que si la maladie ne l'avait pas emporté quelques mois plus tôt, c'est le duo Bourvil-De Funès que Gérard Oury aurait à nouveau réuni devant sa caméra (après les inoubliables "Le corniaud" et "La grande vadrouille").


Mais pour l'heure (oh pardon ... pour l'or) savourons, Monseignor, une fois encore, ces rimes en or ... même s'il en manque une ... de pièce, pas de rime !



La Folie des grandeurs (1971) - "Il est l'or ... Monseignor"

Gérard Oury - Louis De Funès, Yves Montand


La Folie des grandeurs est un film franco-hispano-italo-allemand réalisé par Gérard Oury, sorti en 1971 avec Louis de Funès, Yves Montand


Très librement adapté de Ruy Blas de Victor Hugo, le film raconte, dans l'Espagne du xviie siècle, les mésaventures de l'ignoble don Salluste, cupide et hypocrite ministre des Finances du roi d'Espagne, qui, après avoir été déchu, tente à tout prix de retrouver ses fonctions et sa richesse, en manipulant son ancien valet Blaze.


Pour l'anecdote :

L'idée d'adapter ce drame romantique en film comique vient à Gérard Oury en 1960, lorsqu'il joue la pièce de théâtre à la Comédie-Française. L'immense succès de ses films Le Corniaud en 1965 et La Grande Vadrouille en 1966 permet à son idée de voir le jour. Bourvil et Louis de Funès, têtes d'affiche des deux films, sont prévus dans les rôles de Blaze et de don Salluste. Après la mort de Bourvil d'un cancer en septembre 1970, et sur suggestion de Simone Signoret, Oury distribue le rôle de Blaze à Yves Montand.


L'immense Alice Sapritch nous a laissé pour ce film une des plus belles scènes de strip-tease comico-sensuelle de l'histoire du cinéma français.


La folie des grandeurs (1971) - Le strip-tease de la duègne (Alice Sapritch)



#LRQC #monsieurtoutmoncinema #podcast #LaFolieDesGrandeurs #GérardOury #LouisDeFunès #YvesMontand



Pour la séance (d'écoute) de rattrapage du podcast de "monsieur toutmoncinema", c'est ici que ça se passe :


Où (re)voir vos inoubliables du cinéma :
un service proposé par le CNC