• monsieur toutmoncinema

monsieur toutmoncinema #24 Un baiser qui en dit long ...



Au départ, juste deux répliques, mais quelles répliques ...

Lui : « Do yo play ? »

Elle : « Try me. »

... pour une scène désormais mythique qui ne peut que vous faire aimer ... les échecs ! Bien qu'ici, l'enjeu va bien au-delà d'une simple partie d'échecs.

Lui, c'est Steve McQueen en millionnaire blasé. Elle, Faye Dunaway en enquêtrice de charme.

Il est beau. Elle est belle. Ajoutez à cela quelques notes de génie de Michel Legrand et la partie peut alors commencer.

Les doigts hésitent, les regards se croisent, les lèvres se pincent, la tension monte ... les esprits s'échauffent, s'égarent.

Et soudain la sentence : "Check". Elle a pris le dessus sur Lui. Puis, après un lourd silence sa réponse (à lui) : "Play something else"

Alors s'ensuit le plus long baiser de cinéma pour l'époque d'une durée de 55 secondes ...

À moins que ce ne soit celui de Cary Grant et Ingrid Bergman pour le film "Les Enchaînés". Pas moins de 2 minutes 30, mais entrecoupé de quelques bavardages "bouche contre bouche" pour échapper alors à la censure du code Hayes.


L'Affaire Thomas Crown (1968) Norman Jewison - Steve McQueen et Faye Dunaway


Thomas Crown, un millionnaire divorcé, estime que sa vie d'homme riche ne lui procure plus aucune satisfaction. Afin de ressentir à nouveau le frisson de l'aventure, il prépare minutieusement, avec cinq complices qui ne se connaissent pas et qui ne se rencontreront qu'une fois, un fabuleux braquage qui laissera la police perplexe.

Le coup réussit à la perfection. Tandis que l'enquête menée par le commissaire Malone piétine, Thomas s'en va cacher le butin en Suisse. Il découvre alors que la compagnie d'assurance de la banque lui a dépêché une redoutable enquêtrice, la ravissante et sagace Vicky Anderson.


Pour aller plus loin :

Le tournage de cette scène a duré plus de huit heures étalée sur plusieurs jours

La musique est signée Michel Legrand, sa première composition à Hollywood :

« Les deux premières années à Hollywood, je vivote. Et puis le réalisateur Norman Jewison m’appelle pour L’Affaire Thomas Crown. Il a cinq heures d’images et ne sait pas comment les monter. Je lui propose de partir en vacances, de me laisser écrire une heure et demie de musique et de monter ensuite son film à partir de ma musique. C’était la première fois qu’on travaillait comme ça à Hollywood. Et ça a marché ! » (Michel Legrand à propos de cette collaboration)


Ainsi dans la fameuse scène de partie d'échecs, les plans filmés s'alternent au rythme de la musique originale, ce qui contribue à l'intensité dramatique de la scène.

La musique du film est nominée à l'Oscar de la meilleure bande originale en 1969. Elle contient le titre The Windmills of Your Mind (Les Moulins de mon cœur), chanté par Noel Harrison, qui reçoit l'Oscar de la meilleure chanson originale lors de la même cérémonie. Devenu un standard, il sera par la suite repris par de nombreux interprètes.


Les Enchaînés (1946) Alfred Hitchcock - Cary Grant et Ingrid Bergman


La publicité du film annonce pour le 24 juillet 1946 le plus long baiser du cinéma (2 minutes 30 secondes) entre les deux sex-symbols de l'époque, Cary Grant et Ingrid Bergman. Dans cette séquence sur la terrasse, Hitchcock contourne la censure du code Hays ne tolérant pas de baisers de plus de trois secondes, en demandant aux deux acteurs de dialoguer bouche contre bouche et de répéter plusieurs petits baisers qui n'excèdent pas deux secondes. Les deux interprètes n'ont guère apprécié le tournage de cette scène dont la complexité la rendait difficile à jouer avec naturel.


#podcast #monsieurtoutmoncinema #laffairethomascrown #stevemcqueen #fayedunaway


Pour la séance (d'écoute) de rattrapage du podcast de "monsieur toutmoncinema", c'est ici que ça se passe :