• monsieur toutmoncinéma

Michel, Michel, Michel ... (Jeux interdits)


#LaRépliqueQuiClaque revient sur le film le plus primé de l'histoire du cinéma : Jeux interdits et ce prénom, Michel, qui résonne encore et encore ...




Quelques notes de guitare -celles de Narciso Yepes - qui résonnent toujours et encore dans nos têtes ...

Le monde de l'enfance et de ses "Jeux Interdits", cruels et tendres à la fois. Un monde réaliste et poétique, comique et tragique ... à l'heure de la guerre et des malheurs de l'exode.


Le "Jeux Interdits" de René Clément, c'est le film le plus primé de l'histoire du cinéma ... c'est les débuts à l'écran d'une fillette de cinq ans, alors inconnue - une certaine Brigitte Fossey - qui illuminera de son sourire, de sa beauté et de son talent notre cinéma français des années 70-80.


"Jeux Interdits" c'est aussi et surtout ... son inoubliable scène finale qui ne tient qu'à un mot, un prénom ... chargé de tant d'émotions - pour la petite Paulette d'abord, qui l'entend et le répète comme le cri du coeur d'une fillette à son Michel - mais aussi pour nous, spectateurs impuissants qui inévitablement lâchons à chaque fois notre petite larme ...



Jeux interdits (1952) René Clément - Brigitte Fossey, Georges Poujouly


Au cours de l'exode de 1940 en France, un convoi de civils est bombardé et mitraillé par des avions allemands. Paulette, cinq ans, perd ses parents et se met à errer dans la campagne, serrant dans ses bras le cadavre de son chien. Dans les bois, elle rencontre Michel, un garçon de dix ans, qui l'emmène vivre dans la ferme de ses parents. Réticent au début, le père de Michel accepte l'arrivée de Paulette, plus par peur que les Gouard, ses voisins et ennemis jurés, le fassent et en tirent une quelconque gloire, que par charité.


Jeux interdits - Le cri du coeur de la petite Paulette à son Michel


Pour l'anecdote :

"Jeux interdits" reste à ce jour le film le plus primé de l'histoire du cinéma (Oscar du meilleur film étranger, Lion d'or à la Mostra de Venise, BAFTA du meilleur, Grand Prix du Festival de Cannes, Prix Femina ...) et lança la carrière d'une toute jeune inconnue de 5 ans à l'époque, Brigitte Fossey qui va par la suite illuminer le cinéma français des années 70-80.

Le retentissement du film au niveau mondial fut tel que la toute jeune Brigitte Fossey a été présentée à la reine d'Angleterre Élisabeth II en février 1953.



#LaRépliqueQuiClaque #monsieurtoutmoncinema #podcast #jeuxinterdits #renéclément #brigittefossey #georgespoujouly



Pour la séance (d'écoute) de rattrapage du podcast de "monsieur toutmoncinema", c'est ici que ça se passe :


Où (re)voir vos inoubliables du cinéma :
un service proposé par le CNC